L'agence invite aussi les exploitants d'installations nucléaires (Areva, EDF) à mieux maîtriser leurs rejets du tritium et mettre en place une veille technologique en matière de « détritiation » des rejets. (�� Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La fusion nucléaire contrôlée vise à produire une énergie propre et sûre, avec des combustibles présents en quantités quasi-illimitées : le deutérium et le tritium. (�� >> L'analyse des cernes du bois d'arbre[36] permet par ailleurs d'estimer les variations annuelles d'absorption par les arbres. �� � } !1AQa"q2���#B��R��$3br� Il est également produit lors d'explosions nucléaires. Comme l'hydrogène, le tritium gazeux est difficile à stocker à température ambiante. stream $, !$4.763.22:ASF:=N>22HbINVX]^]8EfmeZlS[]Y�� C**Y;2;YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY�� " �� Le tritium est très difficilement confinable ; il traverse les métaux et le béton. sans contamination par le tritium du sol ou par le tritium de l'eau du sol. De nombreux matériaux apparemment étanches, dont la plupart des aciers, sont poreux pour le tritium. (�� Sur la Loire, "le tritium est présent sur près de 400 km, entre Dampierre-en-Burly et Nantes", ajoute l'ACRO dans son rapport. /Type /Group Les bombes nucléaires à fusion nucléaire sont en effet de type tritium-tritium ou tritium-deutérium. $4�%�&'()*56789:CDEFGHIJSTUVWXYZcdefghijstuvwxyz�������������������������������������������������������������������������� ? endstream 5 réflexions au sujet de « La stupidité du principe de précaution : illustration avec le tritium à la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi » Le 31 janvier 2020 à 14 h 06 min, Louis Monceaux a dit : Il y a un siècle la mode était de boire de l’eau radioactive ! (�� << /Length 4 0 R Le tritium en question. « le développement de projets de nouvelles installations (, Impacts biologiques et écologiques du tritium, « il est stocké sur site, dans des réservoirs prévus à cet effet, avant d'être rejeté conformément aux autorisations de rejets, après avoir été contrôlé », « accroître le rendement des armes thermonucléaires ou à fusion et d’accroître l’efficacité de l’utilisation des matières explosives nucléaires », « interdite toute addition intentionnelle de radionucléides artificiels et naturels, y compris lorsqu’ils sont obtenus par activation, dans les biens de consommation et les produits de construction. (�� (�� Ces différences pourraient, peut être par exemple, expliquer un faible enrichissement en tritium de la phase condensée par rapport à l’hydrogène (plus léger). /Width 1024 D'autres personnes utilisent plutôt des inserts photoluminescents qui accumulent la lumière (du soleil, ou d'une autre source comme une lampe torche) puis la restituent, ou peignent eux-mêmes les points de couleur sur leurs organes de visée avec de la peinture phosphorescente. endobj endobj (�� Le tritium a les mêmes propriétés chimiques que l’hydrogène, dont il est l’isotope radioactif. x�m�MO�0���>�H v��lH .� �i���Z�I�|���4�;���O�j{� 8&�R*���}�q��#��^��P��0R7��|S����0L��L�����U���'p)%Bp�b���{�chEom� �k��i_մU�sb@�)8*��0�j$�q��K\-��H�&Ƃ>9�b�˗}���]wh������;`���oLЛ����ߚ��Vi��OC�!��JV�²�v�c����N��gZl�13��H~D�R�6�o�u�2�8�L���eW�k��l����!�\F�l���`I�p�b���\_le��|�]�nj�W����&u�'�bc\*zZ����'7�� /f-0-0 6 0 R Très difficilement confinable, il traverse les métaux et le béton. Il a été mis en évidence en 1934, par Ernest Rutherford, dans la réaction nucléaire D + D → T + H. À la différence du protium (1H ou H) et du deutérium (2H ou D), cet isotope (nucléide) est radioactif. Dommage qu’on ne connaisse pas les conséquences sur la … Le tritium lié aux activités humaines provient essentiellement des rejets liquides et gazeux des installations nucléaires ainsi que des industries et laboratoires utilisant ce radionucléide. Daillant, O., Boilley, D., Gerzabek, M., Porstendörfer, J., Tesch, R., 2004a. Il peut par ailleurs être produit par linteraction dun neutron et dun atome de lithium(2). On sait mieux le doser depuis les années 2000[33], mais sa cinétique et l'impact de ce tritium dans le réseau trophique sont encore discutés et mal compris (notamment pour ses formes organiques). (�� En France, cette pratique est soumise à autorisation de vente par le code de la santé publique[25] ; le décret 2002-450 du 4 avril 2002 dispose ainsi qu’est « interdite toute addition intentionnelle de radionucléides artificiels et naturels, y compris lorsqu’ils sont obtenus par activation, dans les biens de consommation et les produits de construction. %���� Il est produit par lindustrie nucléaire, dans les réacteurs en fonctionnement et ultérieurement durant le traitement des déchets radioactifs. Du tritium artificiel est cependant produit par l'homme en plus grande quantité depuis les années 1940, via les explosions nucléaires, ou parce que du lithium est exposé à un flux neutronique. Impact du tritium autour des centrales nucléaires EDF. Cependant, contrairement à leur rayonnement, la plupart des molécules tritiées comme l'eau tritiée sont facilement absorbées à travers la peau, des membranes ou tissus biologiques de tous les êtres vivants. Il « ralentit » les neutrons avec formation de tritium. Produit naturellement en très petite quantité par le rayonnement cosmique, il a notamment remplacé le radium pour rendre luminescents les cadrans de montres et les instruments de bord pour la navigation de nuit. (�� (�� /Parent 1 0 R Une centrale nucléaire est un site industriel destiné à la production d'électricité et dont la chaudière est constituée d'un ou plusieurs réacteurs nucléaires ayant pour source d'énergie un combustible nucléaire.La puissance électrique d'une centrale varie de quelques mégawatts à plusieurs milliers de mégawatts en fonction du nombre et du type de réacteur en service sur le site. (�� Rejets chimiques et radioactifs d’une centrale nucléaire Exemple de Belleville-sur-Loire Origine des substances rejetées – Les rejets radioactifs • Le tritium Isotope radioactif de l’hydrogène. Il n’existe pas de procédé de traiteme… C'est la méthode choisie par l'autre grand fournisseur de tritium civil, Reviss Services et envisagée pour le fonctionnement continu d'ITER. (�� Le tritium : Le tritium : 33HH • Le bore est utilisé dans l’eau du circuit primaire comme modérateur de la réaction nucléaire. Le lichen arboricole permet un suivi des eaux météoritiques (pluie, vapeur, rosée, etc.) […] Sont également interdites l’importation et l’exportation, s’il y a lieu sous tout régime douanier, ainsi que le placement en magasin et aire de dépôt temporaire de tels biens et produits qui auraient subi cette addition[26] ». /ColorSpace /DeviceRGB Le tritium représente en masse 0,025 827 × 0,010 484 % = 0 002 708 %, des produits de fission, comme traceur utilisé en laboratoires de recherche ou, comme éléments de détecteurs (de neutrinos, en couche fine) ou antérieurement de, comme source d'énergie pour des micro-batteries, les recommandations de l’OMS sur les critères de potabilité de l’eau de boisson sont que la dose reçue du fait de la présence d’un radionucléide dans l’eau de boisson ne dépasse pas 0,1, l'eau tritiée, ou des liquides (extraits par, une eau faiblement tritiée peut être « enrichie » pour analyse en profitant du fait que, lors de l'électrolyse, le tritium se dégage à la cathode plus lentement que l’hydrogène ordinaire (car ce dernier est plus léger). Mis en évidence dans la réaction nucléaire en 1934, le tritium est un isotope radioactif de l’hydrogène. (�� Le tritium est un élément clef de la fusion nucléaire, par la grande section efficace et l'énergie dégagée par sa réaction avec le deutérium : Tous les noyaux composés de neutrons et de protons sont chargés positivement, et se repoussent du fait de la force électrostatique qui en résulte. %PDF-1.5 (�� L'ASN doit créer un comité de suivi de ce plan. Selon qu'elle contienne des atomes de tritium ou d'hydrogène, la molécule d'eau est plus ou moins lourde. Du tritium provenant probablement d'objets de ce type est retrouvé dans les lixiviats de certaines décharges municipales, et donc probablement présent dans les fumées ou cendres d'incinérateurs. Ce tritium se combine en… La même réaction se produit sur la faible proportion de deutérium (0,015 %) dans les réacteurs où l'eau est utilisée comme caloporteur[13]. Dans un réacteur à eau pressurisée, de l'acide borique est utilisé comme « poison » consommable. (�� Un rayonnement externe est donc rapidement arrêté par la simple surface « morte » de la peau humaine. non conforme]: Les réacteurs à eau lourde génèrent du tritium par capture d'un neutron par un atome de deutérium. Produit naturellement en très petite quantité par le rayonnement cosmique, il a notamment remplacé le radium pour rendre luminescents les cadrans de montres et les instruments de bord pour la navigation de nuit. Or, en France, le Les militaires s’en servent dans la fabrication des bombes atomiques. (�� Les atomes pressentis pour produire une réaction de fusion nucléaire au sein du tokamak sont deux isotopes de l'hydrogène : le deutérium et le tritium. La centrale nucléaire de Civaux est un centre nucléaire de production d'électricité (CNPE) situé sur la commune de Civaux au bord de la Vienne entre Confolens (55 km en amont) et Chauvigny (16 km en aval), à 34 km au sud-est de Poitiers.Elle a été mise en service en 1997 [3], ce qui en fait donc la centrale française la plus récente à produire de l'électricité. (�� Sa demi-vie est courte : 12,32 ans. /Font << >> Un nouveau rapport commandé par Greenpeace s'intéresse aux rejets radioactifs liquides de la centrale nucléaire du Tricastin. (�� Il veille à ce que les rejets de tritium en Loire de cette centrale soient dans les normes. (�� (�� �� � w !1AQaq"2�B���� #3R�br� Le tritium produit par fission n'est normalement pas rejeté au niveau du réacteur car il reste majoritairement dans le combustible pour se trouver dans la solution de produits de fission à l'usine de retraitement. endobj Le tritium est formé dans les réacteurs des centrales nucléaires par fission de l’uranium et du plutonium. Toutes les centrales produisent du tritium qui est un résidu de l'exploitation des réacteurs. >> Les prochaines décennies sont d'une importance capitale pour la mise en place d'une stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Améliorez-les ! Mais au niveau international, il n'est pas retenu parmi les « produits fissiles » du TNP et ne fait pas l'objet de contrôles pour l'AIEA. Il a deux origines, l’une naturelle, l’autre induite par les activités humaines. Il s'en produit plus en période d'éruption solaire (environ « 0,1 atome de tritium/cm2/s à la surface de la Terre pendant la durée du cycle solaire. (�� (�� (�� Elle présente aussi de subtiles différences (dipôles différents Le tritium, de symbole T ou 3H, a un noyau contenant un proton et deux neutrons. (�� L'étude menée par le laboratoire indépendant de la CRIIRAD analyse la présence de tritium dans le Rhône et dans les eaux souterraines proches du CNPE du Tricastin. A. Re-emission from soil and vegetation. /Type /XObject "On en trouve un tout petit peu à l'état naturel, expose à franceinfo Jean-Michel Bonnet directeur de la santé à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). (�� Son activité spécifique ou activité massique est de 356,0 TBq/g[3] (soit 356,0 PBq/kg ou 3,560 × 1014 Bq/g) ou encore 9 621 curies par gramme (soit 9,621 MCi/kg). 2 / La nappe située sous la centrale fait intégralement partie de l’environnement. Les neutrons dégagés par la fusion du tritium favorisent à leur tour la fission de l'uranium ou du plutonium résiduels. La centrale nucléaire de Civaux en est à l'origine », affirment les associations. (�� Le tritium est une matière nucléaire dont la détention est réglementée en France (Article R1333-1 du Code de la défense). Son noyau, appelé le triton[2], possède un proton et deux neutrons. Le tritium existe comme corps pur sous la forme de T2 gazeux dans les conditions normales de température et de pression. On note par exemple HTO la formule de l'. (�� /I true Mis en évidence dans la réaction nucléaire en 1934, le tritium est un isotope radioactif de l’hydrogène. Le principal usage du tritium produit dans le monde est d’« accroître le rendement des armes thermonucléaires ou à fusion et d’accroître l’efficacité de l’utilisation des matières explosives nucléaires »[17]. 5 0 obj Des limites de rejets sont imposées pour chaque installation, par arrêté (ex : 80 Bq/L à ne pas dépasser pour les rejets de la centrale nucléaire de Chooz B en 2005). (�� /f-1-0 7 0 R En milieu nucléaire, l'hélium 3 produit par la désintégration du tritium est lui-même réactivé en tritium par capture neutronique, facilité par sa grande section de capture : Le tritium est également produit dans les réacteurs nucléaires électrogènes comme produit de fission pour environ 3 g par an et par réacteur[14]. Et depuis 2006, une loi[47] a imposé aux autorités responsable des déchets tritiés « la mise au point pour 2008 de solutions d'entreposage des déchets contenant du tritium permettant la réduction de leur radioactivité avant leur stockage en surface ou à faible profondeur ». Cependant, quand la température et la pression sont suffisamment élevées, ils peuvent se rapprocher au point que l'interaction forte prenne le dessus et provoque la fusion en un noyau plus gros. L'inventaire global du tritium naturel terrestre serait d'environ 1 300 PBq soit 3,5 kg [3] et la dose annuelle de radioactivité absorbée par un humain ayant le tritium d’origine naturelle est d’environ 0,01 μSv. Cest un élément radioactif contrairement au deutérium et à lhydrogène qui sont stables. stream [5], moments d'inertie modifiés[5], légère différence massique) qui pour une molécule apparemment semblable pourraient peut-être expliquer de légères différences de comportements, dont pour l’eau tritiée lors des processus naturels de changement de phase (évaporation, condensation, cristallisation, diffusion/sorption, etc.). Ce tritium peut aussi se rediffuser dans l'air, via les condensats de gaz de décharge où l'on a trouvé par exemple du tritium à dose de 2 013 Bq/L au Royaume-Uni et 18 981 Bq/L en Californie. Sa radioactivité ne le rend donc potentiellement dangereux que s'il est inhalé ou ingéré, et a priori uniquement dans les cellules vivantes qu'il aura pénétrées. La principale source civile de tritium dans le monde sont les réacteurs modérés à l'eau lourde, comme les CANDU ou les PHWR argentins de conception Siemens, où le tritium constitue un produit d'activation. (�� (�� Application to the Loire River, Tritium in the food chain. L’industrie nucléaire a longtemps considéré cet élément radioactif comme inoffensif, mais des études récentes montrent que la toxicité du tritium a été sous-évaluée, notamment quand il est absorbé par l’organisme. Olivier Daillant, David Boilley, Martin Gerzabek, Justin Porstendörfer et Roland Tesch. La réaction nucléaire dominante est l'interaction entre un neutron rapide (de plus de 4 MeV) et un atome d'azote[8], par réaction (n,T) : Environ 70 000 TBq soit (0,2 kg) de tritium seraient ainsi annuellement produits[3] (moyenne qui peut cycliquement varier avec l'activité solaire ; quand elle est intense, le vent solaire qu'elle produit atténue le rayonnement cosmique qui frappe la Terre). Ces concentrations sont moins importantes en profondeur. Il a été mis en évidence en 1934, par Ernest Rutherford, dans la réaction nucléaire D + D T + H. À la différence du protium (1H ou H) et du deutérium (2H ou D), cet isotope (nucléide) est radioactif. (�� »[10]). (�� […] Sont également interdites l’importation et l’exportation, s’il y a lieu sous tout régime douanier, ainsi que le placement en magasin et aire de dépôt temporaire de tels biens et produits qui auraient subi cette addition, « transfert d'effluents inappropriés de l'installation vers le circuit des eaux usées », Quand dans une formule chimique ou tout autre contexte on utilise les symboles D et T, alors H devient le symbole du protium et non plus celui de l'élément chimique hydrogène. Le TRF produit annuellement 2,5 kg de tritium[15]. Le 10 septembre 2014, le Tribunal de police de Dieppe a reconnu EDF coupable … 2 0 obj Une synthèse des connaissances disponibles a été publiée en 2010 par l'Autorité de sûreté nucléaire française[31] On peut noter en particulier que : Il a fallu attendre les années 2000 pour mieux doser le tritium[33]. Un atome de tritium a une masse atomique de 3,0160492. Le tritium naturel est dit « cosmogénique » car provenant de l'interaction du rayonnement cosmique avec divers constituants de l'atmosphère. Le Guen, B., 2008. En France, depuis 1980, une loi[45] protège et contrôle 6 matières nucléaires utilisables pour faire des armes nucléaires : le plutonium, l'uranium, le thorium, le deutérium, le tritium et le lithium 6[46]. Le colossal chantier de l'ITER, un réacteur nucléaire censé imiter le fonctionnement du cœur du Soleil, a débuté mardi 28 juillet en France. (�� /Filter /FlateDecode >> Dans certains réacteurs, le tritium est périodiquement extrait du modérateur, et peut être disponible pour une utilisation industrielle. C'est le cas dans le réacteur d'une centrale nucléaire. (�� L'ASN a demandé des investigations sur d'éventuels effets cancérigènes ou héréditaires (études épidémiologiques chez les travailleurs…). Depuis l'arrêt des essais nucléaires dans l'atmosphère, le tritium artificiel est principalement rejeté dans l'air et l'eau par les installations nucléaires. (�� >> La bibliographie et les liens externes sont à corriger. Le tritium est un isotope radioactifde l’hydrogène. Le tritium est présent à l’état naturel dans l’environnement. (��9���k����I��F�I[�+����� �#y� ��k��� �� � ��� �Z��[��1tuGy�;˛�����i��{|�-����+��w� 1�g� �WmU�7��$�� ��)��EPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPEPP��Ei�;��A�Ʀ�ƺ�M�%o�@a���������j��. Selon la Nuclear Regularity Commission - l’autorité de sûreté américaine - … Des tubes transparents remplis de gaz rendent lumineux des points (montres, chronomètres, systèmes de visée d'armes de chasse, guerre, ou tir sportif) ou des dispositifs d’éclairage de panneaux, d'éléments autolumineux dans les avions, de feux de pistes d’aéroport, cadrans lumineux, de jauges, etc. /S /Transparency En milieu marin, le tritium émis lors des essais nucléaire s’est complètement « dilué » dans le tritium cosmogénique et les concentrations y sont restées en surface de l’ordre de 0,1 à 0,2 Bq.L-1. Le tritium, forme radioactive de l’hydrogène, est un élément gazeux ou liquide. Aucune publication officielle ne le dit, mais on estime que les têtes nucléaires contiennent environ 4 g de tritium, et qu'une bombe à neutrons en contient de 10 à 30 grammes[18]. Par exemple, la LOD de la centrale nucléaire de Pickering-B d'Ontario Power Generation est d'environ 490 000 térabecquerels (ou 4,9 X 10 17 Bq) pour les émissions de tritium liquides. La plupart de ces objets peuvent perdre leur tritium en cas d'incendie[24], mais les quantités impliquées susceptibles d'être réellement inhalées (de l'ordre de quelques kBq) n'entraînent généralement pas de danger en matière de santé publique (même si l'on admet qu'il est ingéré sous forme d'eau tritiée, dont le facteur de dose est 1,8 × 10−11 Sv/Bq ; un kilo-becquerel de tritium inhalé sous cette forme correspond à une dose de 0.018 µSv, très inférieure à ce que l'on sait mesurer de l'effet des faibles doses d'irradiation). Comparaison of predicted and observed behaviour. En Californie des taux moyens de 3 663 Bq/L et jusqu'à 11 248 Bq/L trouvés dans de tels lixiviats (à comparer à la limite de potabilité de l'ordre de 10 kBq/l, voir eau tritiée). 1 / Le niveau de contamination en tritium de 5 300 Bq/l annoncé par EDF est plus de 2 000 fois supérieur au niveau de tritium « normal » que l’on mesure en France dans les nappes non contaminées. /XObject << /x5 5 0 R >> (�� Inversement, en même temps que de l'hydrogène, l'atmosphère terrestre perd un peu de tritium, arraché par les vents solaires en périphérie de la haute atmosphère[10]. Bien que cela soit interdit ou réglementé dans certains pays (comme aux États-Unis avec la nécessité d'une autorisation de l'US EPA), des capsules de tritium gazeux sont utilisées dans certaines montres ou gadgets (dits « T-luminising » ou « trasers »)[24], qui font l'objet d'un commerce illégal. De 1962 à 1976, un laboratoire français du centre CEA de Saclay était équipé pour la production d'importantes quantités de tritium. Dans les deux cas, cela produit un « effet mémoire » du tritium dans les filtres et par conséquent des risques de recontamination[49] (du tritium s'accumule par exemple dans les tamis moléculaire en pénétrant les zéolites qui les composent, dont une partie pourra être relarguée lors d'une régénération ou utilisation ultérieure du filtre[50]). Divers moyens de décontamination très relative (c'est un vrai problème pour les eaux contaminées de Fukushima[48]) existent, allant de la désorption au laser de tritium adsorbé sur des surfaces contaminées, à l'usage d'un tamis moléculaire (pour l'eau, l'air ou un autre gaz contaminés). << /Length 9 0 R /Filter /DCTDecode 3 0 obj En octobre 2012, lors des prélèvements et mesures dans l’environnement réalisés par les équipes de la centrale nucléaire de Penly, du tritium a été détecté dans la nappe d’eau souterraine. Mutch et Mahony (2008) avec par exemple en moyenne 1 251 Bq/L et jusqu'à 7 104 Bq/L émis par de l'eau tritiée trouvée dans les lixiviats de deux décharges étudiées dans les États de New York et du New Jersey. (�� Le tritium est extrait de l'eau lourde au « Tritium Removal Facility » (TRF) en deux étapes : extraction catalytique en phase vapeur, puis distillation cryogénique. L’ASN engage les acteurs concernés à harmoniser les méthodes d'évaluation des doses selon l’espèce physico-chimique du tritium, et selon la voie de contamination (inhalation, ingestion, passage percutané, etc. >> ��(�� (�� Sa période ou demi-vie est de 12,32 ans. ), et non plus seulement selon la durée d'exposition. Son activité spécifique ou activité massique est de 356,0 TBq/g3 (soit 356,0 PBq/kg ou 3,560 ×1014 Bq/g) ou encore 9 621 curi… /Height 768 En France, « il est stocké sur site, dans des réservoirs prévus à cet effet, avant d'être rejeté conformément aux autorisations de rejets, après avoir été contrôlé ». La dernière modification de cette page a été faite le 7 août 2020 à 23:06. Les usages non-nucléaires n'impliquent que des traces de tritium, et ne concernent qu'une fraction très faible des quantités produites.